Employé, gestionnaire ou médecin : Zone professionnelle COVID-19
..

Déficience visuelle

Les services en déficience visuelle s’adressent aux personnes présentant des limitations sur le plan de l’acuité ou du champ visuel. Ils sont dispensés sur tout le territoire régional par deux équipes basées à Mont-Joli et à Rivière-du-Loup. Les services sont offerts, selon les besoins, dans les installations du CISSS ou dans le milieu de la personne (domicile, école, garderie, travail, etc.).

Vous trouverez, dans cette page :

 

Objectifs visés

Le programme a pour but de participer à l’amélioration de la qualité de vie de sa clientèle en l’aidant à reprendre, dans la mesure du possible, ses activités et ses rôles sociaux. En ce sens, le programme vise :

  • Le développement des aptitudes de la personne;
  • La compensation de ses incapacités par l’entraînement à l’utilisation d’aides techniques (ex. : aides  visuelles, aides à la communication, aides à la mobilité);
  • La réduction des obstacles physiques et sociaux présents dans son environnement;
  • L’apprentissage de nouvelles stratégies visant à s’adapter à la situation.

Membres de l’équipe et services offerts au CISSS du Bas-Saint-Laurent

Afin de guider les personnes et leur famille dans le processus de réadaptation, les membres de l’équipe travaillent en interdisciplinarité, en se basant sur le plan d’intervention individualisé (PII) élaboré avec le client.

L’équipe du programme en déficience visuelle est composée :

  • Du spécialiste en réadaptation en déficience visuelle (SRDV) : Ce professionnel aide la personne à réaliser ses habitudes de vie par l’acquisition de nouvelles stratégies et l’utilisation d’aides techniques adaptées à ses besoins. Par exemple,  en lui enseignant l’utilisation de la vision excentrique, l’apprentissage du braille ou les  techniques pour cuisiner en toute sécurité. En fonction de la vision, il peut attribuer des aides comme une loupe,  un cadran parlant, une synthèse vocale et enseigner leur utilisation.
  • Du spécialiste en orientation et mobilité (O&M) : Ce professionnel accompagne la personne dans l’acquisition de stratégies utiles en déplacement. Par exemple, il peut l’aider à traverser des rues, à s’orienter dans son milieu, à apprendre à utiliser la canne blanche, à acquérir un chien-guide en plus d’enseigner les trajets sécuritaires.
  • Du travailleur social (TS) : Ce professionnel accompagne la personne dans son cheminement en réadaptation. Il accompagne également ses proches afin de
    les aider à s’ajuster, à comprendre et à vivre avec le problème visuel. Le TS recueille
    les informations susceptibles d’orienter les interventions, favorise l’autonomie professionnelle ainsi que l’intégration sociale. Au besoin, il réfère la personne vers d’autres ressources appropriées à sa situation.
  • De l’éducateur spécialisé : Ce technicien accompagne la personne notamment dans la réalisation des exercices pratiques nécessaires à la maîtrise des stratégies compensatoires (ex. : logiciels informatiques, pratique de trajets, utilisation des aides techniques). Il travaille en étroite collaboration avec les différents membres de l’équipe, afin de supporter les interventions.
  • De l’optométriste spécialisé en basse vision : Ce professionnel peut notamment évaluer la vision avec des instruments adaptés à la perte visuelle, corriger la vision de façon optimale, faire un suivi de la santé visuelle en référant au besoin à d’autres spécialistes de la vision. La rencontre avec l’optométriste est nécessaire pour avoir accès aux aides attribuées par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).
  • Du coordonnateur clinique : Ce professionnel s’assure d’une continuité de services à la clientèle (de la demande initiale jusqu’à la fermeture du dossier). Il coordonne la préparation du plan d’intervention individualisé et gère la transmission des informations au sein de l’équipe ainsi qu’avec les partenaires.

Recevoir des services

Pour être admissible aux services de réadaptation visuelle, la personne doit présenter le rapport d’un professionnel de la vue qui répond à l’un des critères suivants* : 

  • une acuité visuelle égale ou inférieure à 6/21;
  • une acuité visuelle égale ou inférieure à 6/18 pour les personnes qui ont une problématique dégénérative de vision ou une autre déficience (motrice, auditive, langagière ou intellectuelle);
  • un champ visuel continu inférieur à 60°, incluant le point central de fixation mesuré à l’horizontale ou à la verticale.

 *Après correction au moyen de lentilles ophtalmiques (à l’exclusion des systèmes optiques spéciaux) et avec le meilleur œil.

Accueil-Analyse-Orientation-Référence (AAOR)

L'AAOR est une des principales portes d'entrée. L'intervenant de l'accueil s'assurera de diriger, de valider et d'orienter la demande vers les services appropriés en fonction des critères

Pour accéder à ce service.

 

Autres liens utiles

Pour d'autres informations sur la déficience visuelle, consultez les sites Web suivants :

Formulaire de recherche